𝗔 𝗱𝗲́𝗰𝗼𝘂𝘃𝗿𝗶𝗿

Entre Terre et Mer

 

À Plouegat-Guerrand :

A quelques minutes de la mer, PlouÊgat-Guerrand offre de magnifiques paysages et possède des lieux chargÊs d'histoire tels que l'Êglise et son enclos ou le Château du GuÊrand.

La Commune et ses associations propose de nombreuses manifestations sur toute l'annĂŠe : Fest-Noz, Moto Cross, FĂŞte des cerises, Pardon...


 

À Morlaix :

Morlaix abrite plusieurs ĂŠdifices et constructions prĂŠsentant un intĂŠrĂŞt architectural ou historique; la citĂŠ mĂŠdiĂŠvale abrite un patrimoine hĂŠritĂŠ de sa richesse passĂŠe, liĂŠe au commerce du lin : maisons Ă  Pondalez, manoirs, ĂŠglises. Les incontournables :

  • Le viaduc, est un ĂŠdifice emblĂŠmatique de la ville : 292 m de longueur, 58 m de hauteur en surplomb du port et du cœur de ville, accèssible au 1er ĂŠtage.
  • De nombreuses maisons mĂŠdiĂŠvales Ă  pans de bois sont prĂŠservĂŠes. AppelĂŠes maisons Ă  lanterne ou Ă  pondalez (pont-galerie en breton), elles s'organisent autour d'un hall qui s'ĂŠlève sur trois Ă  quatre niveaux. Celle du 9 Grande-Rue accueille les œuvres et objets de la collection du musĂŠe de Morlaix ayant trait Ă  l’architecture et Ă  l’histoire de la ville – et celle dite ÂŤ de la duchesse Anne Âť (XVIe siècle), rue du Mur.
  • La fontaine des CarmĂŠlites, datant du XVe siècle, au pied de l'ancienne ĂŠglise Notre-Dame des Fontaines qui fut dĂŠtruite. Les CarmĂŠlites sont arrivĂŠes Ă  Morlaix au XVIIe siècle, Ă  la suite de graves ĂŠpidĂŠmies de peste.
  • La ville comporte plusieurs escaliers publics anciens et des venelles.
  • Les ĂŠglises Saint-Melaine, Saint-Mathieu et Saint-Martin.
  • Le thÊâtre municipal, construit Ă  l'italienne en 1888 et entièrement restaurĂŠ.
  • Le kiosque de la place des Otages, offert en 1903 par Auguste Ropars.

 

La baie de Morlaix :

  • un paysage remarquable qui s'offre depuis les sentiers cĂ´tiers bordant la presqu'ĂŽle de Barnenez Ă  Plouezoc'h et la pointe de Pen al Lann Ă  Carantec, ou depuis les vedettes assurant des excursions en mer ;
  • un patrimoine historique ouvert au public : le Château du Taureau, construit au XVIe siècle pour protĂŠger la ville de Morlaix puis rĂŠamĂŠnagĂŠ par Vauban au XVIIIe siècle - le Cairn de Barnenez, plus grand tumulus europĂŠen datant de 4 500 Ă  3 500 ans av. J.-C.
  • une rĂŠserve ornithologique constituĂŠe d'ĂŽlots rocheux et accueillant des colonies de sternes, cormorans… qui y trouvent refuge pour l'hivernage et la nidification ;
  • des sites abritĂŠs des vents et de la houle, favorables aux activitĂŠs nautiques (voile, kayak, nage) ; un bassin pour la plaisance est ouvert depuis 2012 au port de Roscoff - Bloscon ;
  • des eaux de qualitĂŠ et de riches fonds marins, propices aux activitĂŠs ostrĂŠicoles, Ă  la pĂŞche Ă  pied et Ă  la plongĂŠe.

 

À Plestin-Lès-Grèves 

La station balnĂŠaire de Plestin-les-Grèves se situe dans le dĂŠpartement des CĂ´tes-D’armor, aux portes du finistère. Son littoral se trouve au cœur de l’une des plus grandes baies du dĂŠpartement, La Lieue de Grève, et les falaises succèdent aux criques pour le plus grand bonheur des vacanciers. Les points de vue inoubliables sont nombreux, en particulier depuis le grand rocher qui s’élève Ă  84 mètres et offre un panorama Ă  couper le souffle sur la Lieue. Celle-ci s’étend sur près de 4 kilomètres, jusqu’à Saint-Michel-en-Grèves. Les plages de sable fin de Plestin les Grèves attirent de nombreux visiteurs et baigneurs et elles sont particulièrement apprĂŠciĂŠes des familles pour leur tranquillitĂŠ. Autour de la pointe de Plestin, on trouve plusieurs criques très agrĂŠables et peu connues.

Parmi les choses Ă  ne pas rater, l’église Saint-Efflam dont la construction dĂŠbuta au XVème siècle et la chapelle Sainte-Barbe, tout aussi remarquable. Terre habitĂŠe depuis des siècles, il est aussi possible de se promener dans les thermes gallo-romains du Hogolo qui ont bĂŠnĂŠficiĂŠ de la protection d’une dune. Chaque annĂŠe, la ville cĂŠlèbre les court-mĂŠtrages lors du festival ÂŤ Armoricourt Âť et l’on peut aussi opter pour une visite guidĂŠe des chapelles du coin.  A proximitĂŠ, Ă  seulement quelques kilomètres Ă  l’est, on trouve la plage de St Michel en Grève, l’une des plus grandes de la rĂŠgion oĂš l’on peut pratiquer du char Ă  voile Ă  marĂŠe basse. 


 

À Lannion

Capitale du Trégor, Lannion est riche d’une histoire de plusieurs siècles. Sur un site déjà occupé à l’époque néolithique, Lannion s’est développé autour du gué qui permettait de franchir le Léguer, à l’emplacement actuel du pont de Kermaria. Cette rivière était défendue par un château.

La ville, ceinte de remparts, vivait au Moyen Âge, au rythme des marées et de ses activités portuaires. Elle a ainsi acquis sa vocation commerciale, toujours attestée par son célèbre marché.

Les incontournables :

  • La majestueuse ĂŠglise de BrĂŠlĂŠvenez surplombe la citĂŠ du haut de ses 140 marches et en offre une vue imprenable.
  • Maisons en pans de bois ou d’ardoises aux dĂŠcors sculptĂŠs des 15e et 16e siècles, tĂŠmoignent des goĂťts et de la richesse de ses anciens habitants. Remarquez les tours massives accolĂŠes aux façades des hĂ´tels particuliers et des manoirs : elles abritent les escaliers Ă  vis permettant d’accĂŠder aux ĂŠtages.
  • L’église Saint-Jean-du-Baly
  • Le couvent des Ursulines, ĂŠdifiĂŠe au XVII ème siècle, le couvent des Ursulines est un monument historique de la commune. Aujourd’hui, la chapelle des Ursulines est un des lieux culturel les plus importants de la ville. C’est une adresse incontournable, oĂš ont lieu de nombreuses expositions pour tous publics, ainsi que des rencontres avec les artistes.
  • L’église Saint-Ivy et ses fontaines dans son enclos
  • Le thÊâtre du CarrĂŠ Magique et la maison de Cirque fondĂŠe en 2001,est une scène reconnue oĂš applaudir musique, danse et nouveau cirque toute l'annĂŠe !

 

À 35 minutes de la Vallée des Saints :

Si la Vallée des Saints est un endroit unique, c’est parce qu’il s’agit à la fois d’un site historique, d’une terre de légendes et le berceau d’incroyables sculptures monumentales. Une motte féodale, une chapelle du 16e siècle, des statues de saints bretons occupent ce paysage vallonné du Poher.

Aujourd’hui, une cinquantaine de statues se dressent sur l’herbe, représentant les moines venus d’Irlande, du Pays de Galles ou de Cornouailles anglaise pour évangéliser la Bretagne. Chaque année, de nouvelles créations, signées de différents sculpteurs, ravivent leur mémoire. Elles seront 1000 dans un demi-siècle. Saint Tugdual, saint Hernin, saint Gildas, saint Brieuc, saint Malo… ont été les premiers à illustrer l’histoire légendaire de la Bretagne. Aux pieds des sculptures, des guides livrent leurs mystères. Comme les visiteurs, les mécènes ou les granitiers, ils s’enthousiasment pour ce projet incroyable qui constitue un événement touristique permanent, animé par des randonnées, des marchés, des contes…

En savoir + ☛  La VallĂŠe des Saints Ă  CARNOËT