𝗙𝗿𝗲𝗹𝗼𝗻 𝗮𝘀𝗶𝗮𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲

Luttes contre le frelon asiatique

ArrivĂŠ accidentellement en France en 2004, le Frelon Asiatique (Vespa Velutina nigrithorax) a colonisĂŠ en quelques annĂŠes les 2/3 du territoire français et a ĂŠtĂŠ repĂŠrĂŠ en Belgique, en Allemagne, en Espagne et au Portugal. On recense pour 2015 en Bretagne plus de 10 000 nids. (Source : FREDON Bretagne)

Comment faire un piège soi-même ?

C'est au stade de vie oÚ la reine sort de son nid, avant la naissance des premières larves d'ouvrières, qu'il faut la piÊger et la dÊtruire !

Afin de limiter la prolifÊration de cette espèce, il est nÊcessaire d'Êradiquer les jeunes reines dès ce printemps.

1 fondatrice piĂŠgĂŠe = 1 nid en moins ! = plusieurs milliers de frelons en moins !!

2 actions permettant la rĂŠgulation du Frelon Asiatique ont ĂŠtĂŠ dĂŠfinies :

  • Le piĂŠgeage des fondatrices au printemps notamment (Mars Ă  Mai) Ă  proximitĂŠ des anciens nids, près des arbres Ă  fleurs (camĂŠlias…), bambous et bananiers....
  • La destruction des nids par des professionnels

La rĂŠussite du piège rĂŠside dans sa recette :

  • ½ bière brune
  • ½ vin blanc sec
  • un peu de sirop de fruit rouge (prĂŠfĂŠrĂŠ le cassis)

À renouveler tous les 7 à 10 jours en y laissant les reines piégées.

Le piège doit permettre aux frelons d'y entrer mais pas d'en sortir : une bouteille d'eau minĂŠrale coupĂŠe et dont on a renversĂŠ le cĂ´ne du haut dans le corps est efficace ; le frelon, ne pouvant pas sortir, se noiera dans le liquide au fond de la bouteille.

Le piège doit être placÊ entre 1 et 3 m de hauteur ; il doit ne pas se remplir d'eau de pluie (positionner une protection au dessus de la bouteille).

Vous avez un nid de frelons asiatiques ?

𝗟𝗮 𝗠𝗮𝗶𝗿𝗶𝗲 𝗱𝗲 𝗣𝗹𝗼𝘂𝗲́𝗴𝗮𝘁-𝗚𝘂𝗲𝗿𝗿𝗮𝗻𝗱 𝘀'𝗲𝗻𝗴𝗮𝗴𝗲 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗹𝗮 𝗹𝘂𝘁𝘁𝗲 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗲 𝗳𝗿𝗲𝗹𝗼𝗻 𝗮𝘀𝗶𝗮𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲. 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗮𝘃𝗲𝘇 𝘂𝗻 𝗻𝗶𝗱, 𝗶𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝗶𝗺𝗽𝗲́𝗿𝗮𝘁𝗶𝗳 𝗱𝗲 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗮𝗽𝗽𝗲𝗹 𝗮̀ 𝘂𝗻 𝗽𝗿𝗼𝗳𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻𝗻𝗲𝗹 𝗰𝗼𝗺𝗽𝗲́𝘁𝗮𝗻𝘁 : 𝗹𝗮 𝗠𝗮𝗶𝗿𝗶𝗲 𝗽𝗿𝗲𝗻𝗱 𝗲𝗻 𝗰𝗵𝗮𝗿𝗴𝗲 𝟱𝟬% 𝗽𝗹𝗮𝗳𝗼𝗻𝗻𝗲́ 𝗮̀ 𝟱𝟬€. 𝗜𝗹 𝗳𝗮𝘂𝗱𝗿𝗮 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝗳𝗼𝘂𝗿𝗻𝗶𝗿 𝗹𝗮 𝗳𝗮𝗰𝘁𝘂𝗿𝗲, 𝘂𝗻 𝗷𝘂𝘀𝘁𝗶𝗳𝗶𝗰𝗮𝘁𝗶𝗳 𝗱𝗲 𝗱𝗼𝗺𝗶𝗰𝗶𝗹𝗲, 𝗮𝗶𝗻𝘀𝗶 𝗾𝘂'𝘂𝗻 𝗿𝗶𝗯 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗲 𝗿𝗲𝗺𝗯𝗼𝘂𝗿𝘀𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁.

Cycle de vie du frelon

En hiver chaque reine de frelon asiatique hiberne dans un endroit "chaud" (botte de foin, de paille, tas de sciure ...) et vit sur son accumulation de graisse.
Au printemps, Ă  partir du mois d'avril, la reine ou fondatrice sort de son hibernation et fonde une nouvelle colonie :
- elle construit un dĂŠbut de nid (cellulose qu'elle prĂŠlève dans la nature + salive) dans un lieu protĂŠgĂŠ : abri de jardin, auvent, carport, encadrement de fenĂŞtre ou de porte, avancĂŠe de toit, grange, cache moineaux…. et fabrique les première cellules d'ĂŠlevage des larves d'ouvrières ;
- elle pond ses premiers œufs dans ces alvĂŠoles ;
- elle nourrit ses larves et va donc chercher de la nourriture dans la nature : nectar + larves + insectes + ..... (c'est un insecte omnivore, qui se nourrit de matières sucrÊes, et carnivore)
Quand les premières larves d'ouvrières naÎtront, la reine restera au nid et ne fera que pondre.
Ce nid primaire sera éventuellement quitté pendant l’été si l'emplacement ne convient plus et ce, quand le nombre d'ouvrières sera suffisant. Cette migration sera suivi du développement du nid définitif qui contiendra jusqu’à 2000 insectes. Ce nid définitif est souvent situé en hauteur ce qui rend les interventions de destructions difficiles et coûteuses.
Par contre, l'élimination du nid primaire est plus facile, à condition de s’assurer que la fondatrice soit bien dans son nid au moment de l’intervention. Cette intervention peut se faire par des méthodes mécaniques (écrasement du nid et de sa fondatrice, aspiration) ou chimiquement.

Soyez donc vigilant dès le mois d’avril pour une détection la plus précoce possible des nids (de 5 à 30 cm).