Alerte

𝗧𝗶𝗾𝘂𝗲 𝗲𝘁 𝗺𝗮𝗹𝗮𝗱𝗶𝗲 𝗱𝗲 𝗟𝘆𝗺𝗲

La maladie de Lyme ou "borréliose de Lyme" est la plus fréquente des maladies infectieuses transmise par des tiques en France. Elle est due principalement à une bactérie appelée Borrelia burgdorferi transmise à l’Homme par l’intermédiaire d’une piqûre de tique infectée.

Dans la majorité des cas (60 à 90 %), la forme localisée de la maladie apparaît dans les 3 à 30 jours sous la forme d’une manifestation cutanée typique, l’érythème migrant : après la piqûre, une plaque rouge et ronde, indolore, s’étend en cercle à partir de la zone de piqûre, puis disparaît en quelques semaines à quelques mois. L’évolution est très favorable lorsque la maladie est diagnostiquée et traitée précocement.

En cas de piqure :

Comment retirer correctement une tique ?

⚠ Ne surtout pas comprimer ou écraser le corps de la tique ni tenter de la tuer avec de l’éther, de l’huile, de l’alcool, du vernis ou une flamme car cela risquerait de lui faire régurgiter les bactéries qu’elle pourrait contenir.

Utilisez un tire-tique ! (disponible en pharmacie)  C’est la seule façon d’enlever une tique en toute sĂŠcuritĂŠ. 

  1. Glissez le crochet sous la tique sans l’écraser, au plus près de la peau.
  2. Tournez doucement jusqu’à ce que la tique se dĂŠcroche. 
  3. DĂŠsinfectez la zone de morsure et lavez-vous soigneusement les mains.
  4. Surveillez l’évolution de la zone piquée durant le mois suivant.

➤ Que faire après la piqĂťre ? Quels sont les symptĂ´mes de la maladie de Lyme ?

Une fois que la tique a ĂŠtĂŠ retirĂŠe, consultez rapidement un mĂŠdecin (en l’informant de la piqĂťre de tique) en cas d’apparition de :  

  • de symptĂ´mes particuliers (fatigue, douleurs articulaires, fièvre, maux de tĂŞte...) plusieurs semaines après la piqĂťre,
  •  d’une plaque rouge centrĂŠe sur le point de piqĂťre et qui s’étend en cercle (peut apparaĂŽtre dans 80% des cas de BorrĂŠliose).

➤ En cas de confirmation du diagnostic, le médecin pourra vous prescrire un traitement antibiotique adapté.

➤ En l'absence de traitement alors que les signes visibles d'une infection étaient présents (rougeur étendue) peuvent survenir quelques semaines, mois ou années plus tard, des troubles de la santé pouvant devenir chroniques et toucher :

  • le système nerveux (atteinte des nerfs, paralysie faciale, mĂŠningite…),
  • les articulations (arthrite),
  • plus rarement, la peau, le cœur (troubles du rythme) et l'œil.

➤ Comment se protéger des tiques ?

Avant et pendant une activitĂŠ de plein air

  • Portez des vĂŞtements couvrants et clairs (afin de repĂŠrer rapidement les tiques), serrĂŠs au cou, aux poignets et aux chevilles (rentrer le bas du pantalon dans les chaussettes), des chaussures fermĂŠes et des gants clairs en cas de travail manuel,
  • Si vous utilisez des produits anti-tiques, vaporisez de prĂŠfĂŠrence les  vĂŞtements et les chaussures (attention aux contre-indications pour les enfants et les femmes enceintes),
  • Restez sur les chemins, ĂŠvitez hautes-herbes et broussailles,
  • Emportez une natte ou une serviette pour s’asseoir ou s’allonger, • Pensez Ă  prendre avec vous un tire-tique et du dĂŠsinfectant (plus vite on retire correctement la tique, plus on rĂŠduit le risque),
  • Examinez rĂŠgulièrement les vĂŞtements et les parties du corps qui sont entrĂŠs en contact avec la vĂŠgĂŠtation pour dĂŠloger les tiques qui ne se fixent pas immĂŠdiatement.

Après la fréquentation d’un milieu à risque

  • Inspectez ou faites examiner minutieusement votre corps : la tique peut ĂŞtre minuscule et se cacher dans des plis. Les parties du corps les plus exposĂŠes sont les endroits chauds et humides oĂš la peau est plus fine (pli des genoux et des coudes, aisselles, orteils, organes gĂŠnitaux, cuir chevelu, oreilles...). Utilisez un miroir si vous ĂŞtes seul(e).
  • Prenez une douche ou un bain,
  • Lavez vos vĂŞtements
  • VĂŠrifiez rĂŠgulièrement le pelage de vos animaux domestiques.

Les mÊdecins traitants interviennent en 1er recours, les centres de compÊtences pour un recours spÊcialisÊ au niveau rÊgional et les centres de rÊfÊrence de 3ème recours au niveau interrÊgional.

Ainsi en 2019, le CHU de Rennes ĂŠtait labellisĂŠ centre de rĂŠfĂŠrence pour le Grand Ouest, puis 4 centres de compĂŠtence bretons ĂŠtaient identifiĂŠs : CHIC de Quimper, CHU de Brest, GHBS de Lorient, et CHBA de Vannes.

En savoir + 👉 ARS : Agence de Santé Régionale Bretagne