Réhabilitation d’une ancienne menuiserie et de ses abords

L’ancienne menuiserie et son terrain situés 33 Place du Bourg ont été acquis par la commune en 2016.
Dans le cadre de la politique volontariste de requalification du centre-bourg à l’œuvre depuis plusieurs années, une sauvegarde de ce corps de bâtiment XVIIème, qui fait face à l’église classée en cours de restauration, s’impose.


De plus, le terrain est destinÊ à l'agrandissement et à l'amÊnagement de la cour de l'Êcole et intègre l'opÊration de requalification des espaces scolaires.
Dans un premier temps des travaux de mise hors d’eau et hors d’air de la bâtisse sont à réaliser d’urgence. Dans un programme ultérieur, des aménagements intérieurs s’adapteront à l’usage qui en sera fait.

La commune étant propriétaire de plusieurs bâtiments situés dans la proximité immédiate de l’école et de l’église, une réflexion est menée sur un aménagement global de ce secteur intégrant la requalification de la menuiserie et la destruction et la relocalisation des toilettes publiques qui masquent la perspective sur la menuiserie et constituent une « verrue » dans un ensemble patrimonial homogène de grande qualité au cœur du bourg. Une placette ainsi créée, aménagée avec soin, valoriserait les abords de l’église et dégagerait les accès à l’école.

  • Tranche 1 : Travaux de sauvegarde et de mise en sĂŠcuritĂŠ du bâtiment
  • Tranche 2 : RĂŠnovation des accès, dĂŠmolition et relocalisation des toilettes publiques, rĂŠamĂŠnagement de la place
  • Tranche 3 : RĂŠhabilitation de l’ancienne menuiserie

ÉTAT EXISTANT

ÉTAT PROJETÉ (ESQUISSE)

(𝘢𝘵𝘦𝘭𝘪𝘦𝘳 𝘥'𝘢𝘳𝘤𝘩𝘪𝘵𝘦𝘤𝘵𝘶𝘳𝘦 𝘫-𝘦 𝘫𝘢𝘲𝘶𝘢𝘳𝘥)

Bilan de la phase 1 : clos et couvert

Les travaux ont consistĂŠ Ă  sauvegarder cette bâtisse du XVIème Ă  haute valeur patrimoniale faisant face Ă  l’église classĂŠe Monument Historique par d’importants travaux de clos et couvert.  Ces travaux ont ĂŠtĂŠ rĂŠalisĂŠs dans le respect du caractère patrimonial du bâti :

  • des travaux de dĂŠmolition et de maçonnerie traditionnelle ont ĂŠtĂŠ effectuĂŠs par une entreprise expĂŠrimentĂŠe et dotĂŠe de la qualification ÂŤ restauration de Monuments Historiques Âť (ART Groupe Villemain). ConformĂŠment au programme de travaux, les parties non historiques du bâti (appentis) ont ĂŠtĂŠ dĂŠmolies, les maçonneries des murs et pignons ont ĂŠtĂŠ reprises au mortier de chaux, les maçonneries ont ĂŠtĂŠ rejointoyĂŠes… En cours de chantier, nous avons dĂť faire face Ă  d’importants alĂŠas (absence de fondations, dĂŠcouvertes de ÂŤ fruits Âť dans les murs…) qui ont gĂŠnĂŠrĂŠ des travaux supplĂŠmentaires (Ă  titre d’exemple, 10 avenants ont ĂŠtĂŠ passĂŠs pour le lot maçonnerie, soit une plus-value de 81 674,70 € HT) et un important rallongement des dĂŠlais de chantier.
  • Suivant les prĂŠconisations de l’Architecte des bâtiments de France, la charpente a ĂŠtĂŠ restaurĂŠe et conservĂŠe au maximum, les arrières-linteaux ont ĂŠtĂŠ remplacĂŠs ainsi qu’une poutre en chĂŞne massif.
  • Les travaux de couverture ont consistĂŠ Ă  dĂŠposer l’ancienne couverture dont des parties de toitures en fibrociment, une nouvelle volige a ĂŠtĂŠ posĂŠe, et des ardoises ĂŠpaisses de Sizun ont ĂŠtĂŠ cloutĂŠes, enfin des châssis de toit ÂŤ tradition Âť de type Cast viennent complĂŠter cette restauration traditionnelle.
  • Dans la continuitĂŠ du choix de matĂŠriaux de qualitĂŠ, les menuiseries extĂŠrieures Ă  petits bois structurels ont ĂŠtĂŠ choisies et rĂŠalisĂŠes sur mesure en chĂŞne massif, il a ĂŠgalement ĂŠtĂŠ dĂŠcider de fabriquer artisanalement des portes similaires Ă  celles dĂŠjĂ  existantes.
  • Enfin, les bois ont ĂŠtĂŠ traitĂŠs (traitement fongicide et insecticide) et les maçonneries ont ĂŠtĂŠ protĂŠgĂŠes des remontĂŠes capillaires pour une bonne protection de la bâtisse dans le temps.
  • Il est Ă  prĂŠciser que les ĂŠlĂŠments architecturaux et patrimoniaux Ă  l’intĂŠrieur de ce bâti ont ĂŠtĂŠ prĂŠservĂŠs et seront mis en valeur dans l’amĂŠnagement futur de cette ancienne menuiserie en local scolaire (cheminĂŠe, auge, maçonneries…)

L’objectif visĂŠ ĂŠtait de sauver cette bâtisse et de valoriser notre centre-bourg de caractère. Cet objectif a ĂŠtĂŠ atteint :

  • A l’occasion du dĂŠmarrage du chantier en octobre 2020, il a ĂŠtĂŠ constatĂŠ une fragilitĂŠ importante du pignon sud qui menaçait de s’effondrer, dĂŠmontrant l’urgence de la rĂŠalisation de ces travaux de sauvegarde.
  • La restauration a ĂŠtĂŠ rĂŠalisĂŠe par des entreprises qualifiĂŠes dans la restauration traditionnelle, avec un choix de matĂŠriaux de qualitĂŠ et dans les règles de l’art

Montant total : 258 481,77€ HT

Subventions

  • État
  • RĂŠgion
  • Morlaix CommunautĂŠ